27 mars 2019

Victorinox

Jardin Victorinox Printemps 2019

Le début d’une nouvelle année de jardinage

Le printemps est dans l’air. Pour la plupart d’entre nous, les rayons chauds du soleil marquent le début de la saison du jardinage et, avec elle, celui des plus beaux mois de l’année pour de nombreux jardiniers. L’heure est venue de sortir au grand air et de profiter des jardins et balcons.

Mes conseils :
Éviter de voir trop grand. Pour commencer, deux ou trois parterres de légumes ou de parterres surélevés ainsi que quelques pots sur le balcon suffisent. Et de petits moments passés à travailler chaque jour sont beaucoup plus agréables qu’une journée entière de labeur monotone.

Placez votre parterre d’herbes aromatiques à proximité de la cuisine, ainsi vous aurez tout ce qu’il vous faut à portée de main. Le parterre ne nécessitera que très peu d’entretien, aura toujours l’air sublime et vous permettra de prendre soin de votre santé si vous utilisez ces herbes au quotidien.

Les plantes sensibles qui requièrent des températures stables, comme les aubergines, les poivrons, les tomates, les piments et les concombres, ou encore les herbes telles que le basilic, le romarin et la verveine, supportent mieux d’être semées dans des plateaux à semis jusqu’à la fin des gelées, avant d’être plantées à l’extérieur, à l’endroit que vous leur aurez réservé sur la terrasse ou dans le jardin.

Les graines germent à différentes températures, selon leur variété. Les fèves germent par exemple à une température du sol de 5 degrés Celsius, tandis que les citrouilles ont au contraire besoin d’une température chaude, avoisinant les 18 à 20 degrés.

Maintenez les semis humides en permanence. Mais veillez cependant à ce que l’eau ne stagne pas. Si vous cultivez dans des bacs, couvrez-les de plastique ou d’une plaque de verre pour ralentir l’évaporation de l’humidité de la terre.

Vous pouvez vous mettre à l’œuvre dès maintenant, car au mois d’avril tout s’accélère sur le balcon comme en terrasse. Cultiver à partir des graines que vous aurez fait germer n’est pas très compliqué. Les plateaux à semis couverts facilitent les semailles, fournissent des conditions de germination idéales et trouvent toujours de la place sur les rebords de fenêtres, ce qui vous permet de jardiner même dans de petits espaces. Il n’y a rien de plus fascinant pour les enfants que de voir les premières pousses vertes sortir de terre après quelques jours.

Par temps doux, je laisse les jeunes plantes se gorger d’air frais au soleil pendant la journée, et je les rentre à l’intérieur une fois la soirée venue. Il est important de garder un œil sur les températures nocturnes, car on peut toujours s’attendre à du gel en avril.

Même si vous estimez ne pas avoir la main verte et que vous pensez que le jardinage n’est pas fait pour vous, un potager aromatique est toujours un bon début pour un jardinier novice ; les herbes sont très faciles à cultiver, sont relativement peu exigeantes et peuvent être récoltées sur votre balcon tout au long de l’été. Elles donneront aussi davantage de goût à tous vos plats.

La plupart des herbes aromatiques apprécient une exposition ensoleillée plein sud et une terre qui aura tendance à s’assécher et à être moins fertile. Les herbes aromatiques ont l’avantage de ne pas avoir besoin de trop d’eau ni de trop d’engrais, car dans leur environnement naturel dans des contrées plus méridionales, elles s’épanouissent généralement sur des sols pauvres, sous de faibles précipitations.

J’utilise une terre de rempotage sans tourbe conçue pour les herbes aromatiques et je plante les semis dans des jardinières ou individuellement dans des pots en terre cuite. Les pots de type « Bacsac » ont également fait leurs preuves. Vous pouvez les soulever sans trop d’efforts et les déplacer facilement sur le balcon. Ils constituent également des cadeaux très appréciés.
Les pots en plastique noir ne sont pas adaptés, car ils ont tendance à surchauffer et à sécher au soleil, et les herbes peuvent y brûler.

Récolter régulièrement les pointes délicates en pleine croissance aide également à renforcer les plants d’herbes aromatiques et à soutenir leur croissance buissonnante.

Conseil : Votre dos va adorer les parterres surélevés

Les parterres surélevés présentent de nombreux avantages et sont une véritable alternative aux pots et jardinières, que vous les installiez dans votre cour, dans votre jardin ou même sur votre balcon. Ils ne sollicitent pas votre dos, les légumes prospèrent en raison des nombreux nutriments contenus dans le sol et de sa chaleur, et ils sont faciles à protéger des escargots et des souris. Vous pouvez également vous attendre à une production supérieure de 30 % à celle des parterres classiques. C’est le résultat des différentes couches créées dans les parterres surélevés ; les couches inférieures sont constituées de branches, feuilles, compost grossier et d’herbes ajoutées, comme la consoude et les orties. Ces « additifs » accélèrent le processus de décomposition au cœur des nouveaux parterres surélevés, ce qui crée de la chaleur et stimule la croissance des plantes.

Pour une efficacité optimale de jardinage, le parterre surélevé doit atteindre les 80 à 100 centimètres de haut et sa largeur doit être comprise entre 100 et 120 centimètres. De cette façon, vous pouvez atteindre son centre en travaillant des deux côtés. La longueur de votre parterre est déterminée par l’espace dont vous disposez. Vous trouverez aujourd’hui des bacs de parterres surélevés dans la plupart des jardineries et des magasins de bricolage.

Je vous souhaite de commencer cette saison de jardinage en beauté.

Bien à vous,
Remo Vetter

Our garden tools

Greffoir

rouge
 18,70

Couteau de jardin

rouge
 15,30

Couteau de jardin

vert clair
 15,60

Une courte biographie de Remo Vetter, « The Lazy Gardener »

Né à Bâle en 1956, Remo a dirigé une société internationale commercialisant des produits naturels pendant plus de 35 ans. Il est aujourd’hui régulièrement sollicité pour ses qualités de paysagiste, consultant et auteur, et il a créé de nombreux projets de jardins qui ont remporté un franc succès en Suisse, en Angleterre et en Irlande.

  • Travaille à son compte depuis 2018.
  • Donne des conférences en Suisse et à l’étranger sur les moyens d’explorer la durabilité, sur notre environnement naturel interconnecté et sur la façon de trouver un sens à nos vies.
  • Nombreuses interventions à la radio, à la télévision et dans la presse écrite en Suisse et à l’étranger.
  • Chroniques mensuelles dans différents magazines.

Son livre « The Lazy Gardener und seine Gartengeheimnisse » Obtenir de meilleurs résultats dans votre potager bio en faisant de moindres efforts est disponible aux éditions atVerlag ISBN 978-3-03800-941-2